← Retour

Partager l'article via :

HOME OFFICE

Directeur du travail à distance : un nouvel emploi induit par le travail hybride

September 24, 2021

Alors que la pandémie va et vient dans le monde, beaucoup d'entreprises sont passées en mode hybride.

Pour accompagner ce mouvement, certaines organisations ont pris la décision de recruter un directeur du travail à distance, ou CRO (non pas pour Chief Revenue Officer ou Chief Risk Officer, mais bien pour Chief Remote Officer). C'est notamment le cas de Facebook, Quora ou Zapier. Un travail directement lié à la pandémie qui s'inscrit néanmoins dans un cadre incertain. Explications.

À quoi sert un directeur du travail à distance ?

Son objectif est de faciliter, fluidifier et rationaliser les opérations à distance pour en faciliter la réussite. Par défaut, c'est un poste transversal, pluridisciplinaire et en lien direct avec la gestion des ressources humaines. Il intervient à la fois sur le côté humain (recrutement, accompagnement, formation, organisation), technique (mise en place des outils, logiciels métier, suivi des règles), et organisationnel (accompagnement du changement et communication interne). 


Si ce poste devient populaire, certaines entreprises pionnières avaient déjà sauté le pas bien avant la pandémie. C'est notamment le cas en 2019 de GitLab qui avait embauché un CRO pour gérer l'expérience des équipes dans un environnement totalement à distance, et qui partage les leçons apprises sur son hub de ressources. Toutefois, toutes les entreprises ne sont pas à 100% en distanciel. Le directeur du travail à distance fait donc également office de lien entre les équipes en présentiel et les équipes à distance. Il intervient sur la formation des managers qui doivent aussi adapter leur pratique dans le cadre du travail hybride. 


Certains grands noms de la technologie dans la Silicon Valley repensent le travail hybride jusque dans les aménagements des salles de réunion. Ainsi, Google aménage des salles où chaque place assise est séparée par un écran, de sorte que tous les participants soient d'égal à égal dans les réunions hybrides, tout en respectant la distanciation sociale. Ce travail nécessite une coordination globale et une gestion du changement conséquente, où le CRO a, là aussi, un rôle à jouer.

Les points de vigilance liés au travail hybride

Le directeur du travail à distance construit des relations, facilite la communication et accompagne l'évolution de l'organisation vers un modèle plus agile. En ce sens, il est là pour résoudre des problèmes, anticiper les dangers et identifier les points de vigilance qui sont inhérents à l'hybridation du travail :

  • créer une expérience unique pour tous les salariés, quel que soit le lieu du travail ;
  • intégrer les personnes à distance dans tous les événements et réunions de manière inclusive ;
  • mettre en place des outils et systèmes pour détecter le désengagement des salariés à distance ;
  • développer des initiatives autour de l'architecture de l'environnement de travail, du bien-être des employés, de l'ergonomie du bureau à la maison, etc.


Directeur du travail à distance : un épiphénomène ou une vraie tendance qui va durer ?

Chief Digital Officer, Chief Happiness Officer, Chief Brexit Officer, Chief Covid Officer… la question qui peut légitimement se poser est de savoir si le Chief Remote Officer s'inscrit sur une durée longue ou s'il ne vient qu'accompagner un changement porté par un événement extérieur.

En réalité, quelle que soit l'évolution de la pandémie, il est probable que les compétences développées par les directeurs du travail à distance vont faire partie des compétences clés des entreprises de demain qui souhaitent développer la gestion de leur capital humain. Le travail hybride possède de nombreux avantages et s'est durablement installé.

Les entreprises qui auront le plus de chance de réussir dans le futur seront celles qui auront appris des leçons et bonnes pratiques acquises par cette transformation tant humaine qu'organisationnelle.

À travers l'émergence du directeur du travail à distance, c'est un changement de paradigme au niveau managérial qui émerge. Le travail à distance ou en mode hybride impose une révolution technologique et culturelle dans les entreprises. Un changement qui s'appuie sur les soft skills des managers afin de construire un leadership efficace, ouvert, créatif, inclusif et bienveillant. Et ce, que ce soit à distance ou en face à face.